vendredi 11 août 2017

Aujourd'hui, j'ai tutoyé les étoiles... en plein jour, et ce n'est qu'un début

Premier jour d'un long week-end de voyageS 
placé sous le signe des rêves éveillés, réalisés, ENFIN !
 Ce matin, le jardin était encore auréolé de brume qui donnait à ce lieu comme un air de mystère propice à la méditation, voyage intérieur... 
Autre voyage, dans un Jardin d'Asie avec ce Yunnan et des sonorités de là-bas. 
Dans la tasse, l'infusion des feuilles a donné à l'eau une belle couleur ambrée, voyage au pays de l'Amitié en pensant à ma généreuse donatrice dont c'était hier l'anniversaire : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2017/04/merci-la-vie-et-maryse.html. Je savoure ce thé qui réchauffe et tonifie, j'en ai besoin, la journée sera longue ! 
Voilà ce qui se cachait derrière cette brume matinale, il est là. En me concentrant sur les saveurs de ce thé qui réveille, je crois percevoir une odeur de... tabac, du genre clan, fou rire évidemment, elle commence fort cette journée ! C'est sous le soleil que je m'en vais faire des courses assez particulières, direction Rixensart d'abord dans l'épicerie asiatique pour chercher quelques gâteries pour Modianette et chez Autre Chose, mon magasin bio, pour ramener un kit de survie pour le week-end (= message codé...) 
Un petit arrêt dans mon cocon, pas de thé pour le moment mais de l'eau de coco, 
une huile de coco de qualité très supérieure d'après la vendeuse. Assez normal, c'est comme les autres huiles... Cela fait des années que je cuisine à l'huile de coco pour moi, mon mari préfère de loin l'huile d'olive, moi pas trop. 
Et de quoi l'utiliser au mieux ! Mon menu de dimanche prochain est en grande partie prêt, sur le papier, du moins. J'ai déjà testé un plat, il est +++ d'après mon mari, et pourtant il est vegan et à l'huile de coco... Cet après-midi, direction Leuven d'abord afin de savoir s'il est possible de réaliser un rêve vieux de 3 ans qui sera pour moi le début d'une nouvelle ère, et la réponse est OUI mais je n'en dirai pas plus... MERCI chère Anne-Marie de m'avoir fait rencontrer celle qui le rendra possible! Je te serai à jamais reconnaissante bien au-delà des mots... 
Après ces émotions fortes, direction l'immense parc des Zoete waters (les Eaux douces). 
A l'entrée, une œuvre d'art réalisée uniquement avec des déchets, entre admiration et colère, l'incivisme m'a toujours révoltée.
Comité d'accueil assez tonitruant sur la terre 
et sur l'étang avec les juvéniles en tête, beau spectacle dans ce lieu magique. 
Nous aurions voulu aller à la chapelle dont l'intérieur, magnifique, abrite une vierge miraculeuse, mais c'était fermé. 
Le 15, une messe en plein air suivie d'une procession aura lieu dans ce lieu empreint de calme et de beauté. Petite fille j'adorais les processions mais tout cela a quasi disparu, très dommage... 
Un peu en contrebas, coule une source appelée la source de l'amour... Cette source est reconnue mondialement pour la qualité de son eau, Anne-Marie m'apprend que des Japonais entre autres viennent en chercher par citerne pour la fabrication du saké ! Et une légende raconte que quand on vient remplir une bouteille à cette source on rencontrera l'homme ou la femme de sa vie ! Quand nous sommes arrivées, un couple remplissait 4 casiers de bouteilles d'un litre et demi + un jerrycan... Et les suivants en avaient encore bien plus. Ma bouteille fera partie de mon kit de survie quant à celle d'Anne-Marie, elle s'en servira ce soir pour magnifier un
Pu Er 1992. C'est un peu à regret que nous quittons ce lieu hors du temps 
et à la sortie, étonnement de ma chère amie qui me demande pourquoi l'oie se tient sur une seule patte... Fou rire, je lui rappelle alors un souvenir lointain, une blague un peu idiote : pourquoi les poules dorment sur une seule patte ? Parce que si elles levaient l'autre, elles se casseraient la figure par terre... 
Plus sérieux, façon de parler, la Dame à la plume... qui me parle de Modiano, il y avait longtemps ! En plus d'être folle de thé (ce que je comprends très bien), folle de lui (ce qui me dépasse), elle est folle de porte-plumes "
faits main, dans un garage aux Etats-Unis" et cela aussi, je le comprends, j'ai moi-même à une époque collectionné les stylos... 
Un dernier regard à l'étang plein de vie, et nous cherchons un endroit où nous pourrions goûter. 
Un œil sur le ciel chamarré de bleu, blanc gris et sur terre un temps très doux. 
Une marraine très fière de son filleul. Et Modiano, encore ! Cette photo lui sert de signet... J'avais pris une photo DU livre, mais elle est complètement floue, acte manqué ? 
Ce qu'on nous apporte est indigne de nous, mais nous avions soif. Anne-Marie qui pourtant ne boit quasi jamais de thé parfumé a pris un
Earl Grey "
comme cela, je pense à Xavier", c'est vrai que ces deux-là ensemble, ce n'est pas triste, moi je me suis rabattue sur une tisane d'églantine. 
Accompagné d'un stroedel aux pommes, glace vanille pour Modianette, une tarte au tiramisu pour moi, moments complices, moments où nous cultivons l'Amitié... C'est ici que se termine cette après-midi qui restera gravée en nous à jamais, MERCI une fois encore pour ce voyage si particulier, chère Anne-Marie, à la semaine prochaine pour d'autres moments forts. Après avoir raconté en long, en large et en travers ce que j'ai vécu et d'entendre très émue, la réaction emballée de mon mari, j'ai eu besoin de me retrouver dans mon cocon pour méditer sur ce qui va changer ma vie. 
Comme c'est reposant ces petits nuages blancs moutonneux sur le fond bleu de ce ciel... 
Mon cœur bat la chamade, j'ai besoin de me recentrer en écoutant ces voix qui prêtent à la méditation. 
Pas de thé ce soir, je suis trop tendue, mais une verveine, une des tisanes que ma chère grand-mère buvait, et dont je me moquais gentiment à l'époque. Près de 45 ans qu'elle a rejoint les étoiles, et toujours si présente en moi... Bien plus vivante que certains vivants! C'est elle qui, entre autres, m'a donné l'amour des plantes et du jardin. En fermant les yeux, je revois son beau visage dont les rides racontaient son histoire, je revois son sourire de jeune fille et surtout, j'entends le son si doux de sa voix quand elle me lisait le premier des livres dont je me souvienne : http://la-theiere-nomade.blogspot.be/2012/06/le-jour-le-plus-long.html. C'est l'adulte qui a le plus marqué d'une trace indélébile mon enfance, j'ai eu beaucoup de chance. Je suis certaine que si j'ai un tel contact avec mes petits-enfants, c'est à elle que je le dois...
 

2 commentaires:

Carine Amery a dit…

Chères Francine,

Je partage avec Anne-Marie et toi le goût des stylos!
J'aimerais en savoir plus sur la source où vous êtes allées ensemble, ça a l'air fabuleux!

J'ai hâte de vous revoir, d'autant que tu nous prépares des délices, comme d'habitude!

Je te souhaite un excellent week-end et t'embrasse

Francine a dit…

@ Carine: MERCI pour tes mots mais comme tu le dis si bien, moi j'ai le goût des stylos tandis qu'Anne-Marie en a une véritable passion, hier j'ai pu en admirer deux mais pas les toucher et encore moins écrire avec ces merveilleuses plumes !
Dimanche, elle te parlera de cette eau et tu auras l'occasion d'en goûter, elle l'emploiera pour magnifier les Feuilles.
A toi aussi, un merveilleux week-end, d'un petit coin de Normandie non loin de Rouen, LE paradis! Bisou théiné